Agenda De La Reserche

La recherche est l'activité principale du SIHMA. La recherche s'articule autour de certains thèmes de la migration, qui peuvent être trouvés ci-dessous.

Toutes les recherches que nous faisons soutiennent le plaidoyer, la prestation de services et les projets sociaux au sein du réseau Scalabrini, tels que Scalabrini Center et Lawrence House.

Mobilité humaine en Afrique

La mobilité humaine en Afrique a une longue histoire s'étalant sur plusieurs siècles et le continent a une population très mobile composée de nomades, de travailleurs frontaliers, de professionnels hautement qualifiés, d'entrepreneurs, d'étudiants, de réfugiés et de migrants sans papiers. Le discours sur les tendances et les schémas migratoires en Afrique est dominé par les mythes et les fausses hypothèses qui ne parviennent pas à refléter fidèlement ce phénomène. Notre recherche cherche à clarifier les différentes formes de mobilité en Afrique.

Politique migratoire

La migration internationale est perçue par les États comme un défi mondial et sa gouvernance représente une question controversée pour les décideurs politiques qui tentent de renforcer leur consensus sur les questions politiques. Ces dernières années, les chercheurs ont débattu de l’efficacité des politiques migratoires, se demandant pourquoi ces politiques ont tendance à échouer et à produire des conséquences inattendues. Nos recherches portent sur le développement des politiques migratoires ainsi que sur le rôle joué par les différents acteurs impliqués dans le processus d'élaboration des politiques.

Impact de la migration sur la santé mentale

La migration est un phénomène qui influence dans une large mesure la vie humaine. Souvent, le manque de préparation, la difficulté de s'adapter à un nouvel environnement, le système local complexe, les barrières linguistiques, les disparités culturelles, etc. peuvent causer de la détresse aux migrants. Il peut donc avoir un impact négatif sur le bien-être mental des migrants. L'impact de la migration sur le bien-être humain est un problème contemporain et le SIHMA vise donc à comprendre cet impact sur la santé mentale des migrants.

Xénophobie et afrophobie

La xénophobie est une peur de l'autre, tandis que l'afrophobie est une peur pour un autre spécifique; l'autre noir. L'Afrique du Sud a été confrontée ces dernières années à des poussées de xénophobie, mais plus spécifiquement d'afrophobie. La peur n'est pas envers l'étranger en général - comme les étrangers européens - mais envers les Noirs. Le SIHMA vise à offrir un regard critique sur les phénomènes afin de contribuer à une diminution de ces phobies.

Changement climatique et migration

La migration et le climat ont toujours été liés, mais à l'ère moderne, l'impact du changement climatique - influencé énormément par l'activité humaine - est susceptible de modifier considérablement les schémas de mobilité humaine. Les événements climatiques catastrophiques influeront grandement sur la façon dont les humains décident de migrer et de s'installer. Le SIHMA cherche donc à étudier les liens entre migration, environnement et changement climatique.

Problèmes de genre

Le genre est au cœur de tous les débats autour des causes et des conséquences de la migration, forcée ou volontaire. Le sexe, le sexe et l'orientation sexuelle d'une personne façonnent l'expérience d'un migrant à chaque étape du processus de migration. Il est donc essentiel de considérer comment le genre est lié à la migration et de la comprendre pour pouvoir y répondre. Le SIHMA vise à contribuer au discours sur le genre et la migration en se concentrant sur les questions de genre dans le programme de recherche.

Mineurs vulnérables

1 migrant sur 8 dans le monde est un enfant (OIM). À toutes les phases du processus de migration, les mineurs migrants sont disproportionnellement vulnérables à l'exploitation, à la traite, à la détention, aux abus et à la violence. Cette vulnérabilité s'aggrave lorsque l'enfant est seul ou séparé des adultes. Répondre aux besoins de ces mineurs est donc important pour la recherche sur les migrations et fait donc partie du programme de recherche du SIHMA.